ROYERES est une charmante petite ville situee au Centre-Ouest de la France metropolitaine dans la region Limousin.

La commune de ROYERES fait partie de la Communauté de communes de Noblat
Depuis 1999, la population (795 habitants) est en hausse par rapport au dernier recensement. En 2012 , date du dernier recensement dans cette commune, sa population était de 820 habitants.

Elle s'étend sur 17 km² et sa densité moyenne (habitants par km²) est de 48,35.

 

A l'ombre du chêne rouvre

C'est au chêne rouvre que Royères doit son nom. S'ils traversent cette commune pour se rendre à Saint Léonard, les touristes ne s'y arrêtent pas.IL EST TEMPS DE COMBLER CETTE LACUNE.....

En septembre 1913, Raymond Poincaré fait étape à Royères. Les habitants réservent au Président du Conseil, un accueil chaleureux. En  1937, les enfants des écoles offrent des fleurs à Léon Blum. A l'époque il est vrai, les gens prenaient le temps de vivre....

Situé sur l'axe Limoges Saint Léonard, cette commune est aujourd'hui traversée par les touristes. Mais beaucoup oublient de s'y arrêter. Documentaliste, Martine Tandeau de Marsac, connait bien le passé de ce village. Royères doit son nom au "royer", autrement dit le chêne rouvre. La feuille de cet arbre est devenue son emblème.

Jusqu'à la Révolution, Royères était une paroisse. Le bourg est excentré. Il faut quitter la route principale pour découvrir ses trésors et percer ses secrets. L'église date de la fin du XIIIe. Entièrement rénovée, elle se situe sur un terre plein. Lors de la récente campagne derestauration, des fenêtres ont été decouvertes côté sud. Des peintures murales, datant probablement du XIIIe siècle ont été mises à jour. L'intérieur de l'édifice ne manque pas d'intérêt.

 

En territoire anglais

Placée sous le patronage de la vierge, l'église est aussi dédiée, et c'est rare en Limousin, à Thomas Becket. Ce détail rappelle qu'autrefois, la commune se situait sur un territoire anglais. elle abrite un trés bel enfeu, sépulture dotée d'un toit, qui remonteà l'époque des seigneurs de Royères. Olivier de Royères a participé à la première croisade au XIe siècle. Le château de Brignac, qui domine la vallée de la Vienne, fut construit, si on se réfère aux fondations, aux alentoursdu XIIIe. Au XVIIIe, il est racheté par les Villoutreix de Brignacqui, en 1788, le cèdent au célèbre financier Naurissard. Cet homme d'affaire était aussi propriétaire d'un hotêl particulier conçu par l'architecte Brousseau et qui abrite aujourd'hui les bureaux de la Banque de France, boulevard Carnot à Limoges.

Le château fut plusieurs fois rénové. La trés belle façade, visible de la vallée date du XVIIIe.

 

Le papier une spécialité

Sur la Vienne, il y avait autrefois trois moulins, dont une papéterie à "Lageas Basse". Fondée au XVIIe, elle a cessé son activité en 1911. La minoterie de Brignac a fait du papier paille, utilisé pour l'emballage sa spécialité. Elle a fermé ses potes en 1936.

Enfin, comme le meunier de Lathière s'appelait Loiseau, les habitants ont baptisé le site "Le Moulin des Oiseaux".

Au carrefour de la route de Limoges et de l'actuelle mairie se dressait autrefois une chapelle. La batisse n'existe plus mais le quartier porte son nomde Saint Antoine auquel elle est dédiée.........

Et il reste encore bien des mystères a découvrir......

 

 

 

GAZETTES DEMARCHES ADMINISTRATIVES CONSEILS MUNICIPAUX

Haut de page